La maison de disques du futur

Publié le par Hubert Mansion

 

Quelle est la réaction des maisons de disques à la crise? Exiger de plus en plus de droits, offrir de moins en moins de garanties.

Exiger plus de droits, car aujourd’hui l’argent n’est plus dans le seul disque, mais dans le spectacle, le merchandising, la publicité, les sonneries, les films.

Donner de moins en moins de garanties, car l’avenir est incertain: en d’autres mots, profiter de la crise de la main droite puis de la main gauche.

Prenant tout ce qui est à prendre sans offrir rien d’autre qu’un marketing le plus souvent dépassé, elles continuent toutefois à  déplorer haut et fort que le téléchargement nuit aux artistes.

Les protégeaient-elles si bien? Ça se saurait.  Ont-elles compris la leçon? Elles n’ont pas fait leurs devoirs.

Leur image n’a jamais été si détestable auprès du public – elles le poursuive de procédures – ni auprès des artistes, dont les meilleurs les quittent.

Alors quoi? Changer de comportement, peut-être? Respecter ceux qui les alimentent et ceux qui les font vivre?  Changer de positionnement et passer du statut de victime à celui de responsable?

L’avenir est grand ouvert pour une maison de disques qui ferait ce qu’elle n’a cessé d’enseigner à ses artistes: travailler sur son image

Publié dans SHOW-BUSINESS

Commenter cet article