Horreur, horaire et honoraires

Publié le par Hubert Mansion

«La lenteur de la justice est gage de sa sérénité» écrivent souvent les avocats pour faire patienter leurs clients.

Si une telle phrase était absolument  vraie, l’Afghanistan serait le royaume de la justice :  il  faut y  attendre une moyenne de  1642 jours entre le moment ou l’on entame une action en justice (civile ou commerciale) et celui ou un jugement est rendu et exécuté.

Il  faut 346 jours au Canada,  331 en France, 328 en Belgique, 300 aux États-Unis : bref, on attend à près un an, dans les pays occidentaux,  pour que justice soit rendue  selon le site de statistiques Nation Master.

Mais quel est le prix moyen? Aux États-Unis, en Californie spécialement, les honoraires des avocats spécialisés en music business montent jusqu’à 600 $ l’heure. Au Canada, les avocats de ce secteur facturent entre 200 et 300 $ la même heure. S’y ajoutent bien sûr les frais de bureau, les frais de justice, etc.

Les montants spectaculaires exposés lors de procédures judiciaires en Amérique du  Nord ne proviennent toutefois pas uniquement, comme on le croit souvent, des seuls honoraires.

En réalité la procédure y est pour beaucoup car les avocats anglo-saxons jouent, comme on le voit dans les séries, un rôle actif dans les procédures: ils doivent interroger les témoins des parties, «transquestionner» ceux de la partie adverse, préparer leurs propres clients à ces interrogatoires, etc.  Ceci explique en partie les 450.000 $ réclamés par le cabinet  Ayscough & Marar à Michael Jackson suite à son dernier procès.

Le monde, de plus en plus, appartient  aux entreprises. Elles se fixent entre elles leurs tarifs respectifs comme des monstres en altitude, et les chiffres, les valeurs et les discours qu’elles s’échangent planent comme des corbeaux sur les pauvres humains en leurs humbles chaumières.

Publié dans SHOW-BUSINESS

Commenter cet article