Nous sommes tous des producteurs !

Publié le par Hubert Mansion

 

Deux Néerlandais ont créé un nouveau modèle économique de production musicale  sur base de l’idée simple suivante : proposer aux internautes de devenir producteurs.

 

En navigant sur le site (www.sellaband.com), les internautes peuvent choisir l’artiste dont ils veulent financer l’album. Ils achètent alors une ou plusieurs parts de production (minimum de 10$) à concurrence d’un total de  50.000 $.

Aussitôt qu’une souscription de 50.000 $ a été atteinte, l’album entre en production. Le site assigne un A&R – la plupart sont des producteurs renommés- à la réalisation de l’album (choix du studio, mastering, etc) et y affecte un budget de 30.000$, le solde servant au paiement des droits, la fabrication du support et l’envoi aux amateurs-producteurs (ici appelés les « Believers »).

Le flux financier

Le site devient propriétaire des droits exclusifs d’exploitation pour une période d’un an.  Il collecte les revenus issus de la vente de l’album lors des concerts et sur les sites partenaires, et offre les enregistrements en téléchargement gratuit - mais rémunérés par la publicité -  ce qui  encourage les « Believers » à drainer du public vers le site.

Sellaband, qui s’assure également une part de co-éditeur, annonce qu’il génère une souscription de 50.000 $ par mois. Les artistes proviennent des Etats-Unis, France, Nouvelle Zélande, Australie, Portugal, Allemagne, et les Believers  reçoivent, pour 10$,  un excellent sujet de conversation et le droit de se déclarer producteurs.

Publié dans SHOW-BUSINESS

Commenter cet article