Apologie de la sieste

Publié le par Hubert Mansion

On exagère le rôle du travail dans la réussite. Et on m’énerve quand on l’encense. A vrai dire, la plupart des gens qui ont réussi dans le show-business ne le doivent pas à leur travail. Au contraire, même : c’est davantage la réussite qui les fait travailler, que le travail qui les fait réussir.

C’est d’ailleurs ce que disent les chanteurs, les acteurs et les autres : ils veulent réussir  pour « avoir du travail ». Ainsi alors que, pour la plupart des bipèdes, réussir signifie ne plus avoir à travailler, pour les chanteurs, réussir c’est le contraire.  Enfin je n’ai plus de temps pour moi !

Car tout se passe à l’envers dans ce genre de métier (c’est pourquoi la plupart des banquiers ont du mal à saisir) : bien souvent c’est en dormant que les artistes travaillent le mieux, quand ils sont à moitié saouls qu’ils sont les plus efficaces et quand ils ont fumé des pétards qu’ils font des  chansons contre la pollution.

En réalité, le travail  nuit à l’inspiration. Comment peut-on être ouvert à l’air du temps en étant concentré sur une tâche quelconque ? N’a-t-on pas plus d’idées en s’endormant ?  La plupart des grandes inventions, à commencer par le cogito de Descartes, ont été faites dans un état d’esprit flottant, ou en rêve. Le rasoir mécanique est apparu, tout construit, à son inventeur, la gravitation est née dans l’esprit d’un promeneur et Einstein a découvert la relativité dans une inactivité absolue. L’invention du travail comme vertu date de la révolution industrielle, mais les artistes devraient garder ce goût aristocratique du loisir, sans lequel ils ne feront jamais rien de bon, et qui est, à bien y penser, la seule cause de notre naissance.

Publié dans SHOW-BUSINESS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pascal 23/10/2006 20:16

Toujours rafraîchissant et rassurant de lire tes billets. Surtout à l'heure de la sieste où j'hésite entre m'écraser dans le fauteuil de mon bureau et marcher un peu pour me réveiller et recommencer à bosser de plus belle...Finalement je crois que je vais marcher un peu... avant de m'écraser dans le fauteuil.