Johnny Hallyday passera chez Warner

Publié le par Mansion

La procédure de Johnny Hallyday contre Universal n’a pas été gagnée par le chanteur qui se voit ainsi obligé d’enregistrer encore un album pour sa maison de disques. La moyenne des ventes du chanteur oscillant autour du million d’albums, l’enjeu est évidemment de taille, mais il y en a un autre.

Un an après la commercialisation de l’album, l’artiste sera libéré de ses obligations envers Universal et pourra signer ailleurs. Par ailleurs, une tournée est prévue pour juin 2006.  La question se pose donc de savoir qui pourra enregistrer cette tournée, en commercialiser les DVD etc.

Ceci pose toute une série de problèmes :

1.- Universal a  tout intérêt à retarder la sortie du prochain album afin de prolonger sa période d’exclusivité.  Rien n’est plus facile pour un producteur que de faire traîner l’enregistrement d’un album. Il suffit que le contrat prévoie la nécessité d’un accord commun sur le choix des chansons à enregistrer et que cet accord ne tombe jamais. Jusqu’à présent, la multinationale n’aurait donné son accord que sur deux titres.

2.- Universal change forcément sa politique : n’ayant plus à renforcer la longévité de l’artiste, elle peut lui proposer d’enregistrer des œuvres rentables pour la vente mais dangereuses pour la crédibilité du chanteur. C’est ainsi que celui-ci a refusé une chanson de Kyo, qu’il trouve "nul".

3.- Johnny Hallyday négocie déjà avec des tiers. Il y a, à mon sens, de fortes chances qu’il passe chez Warner .  Edgar Bronfman Jr, est l’un des seuls en mesure de lui offrir un pont d’or tout en partageant de réelles affinités avec l’univers de l’artiste. Dans le monde du show-business, Bronfman est un des seuls richissimes patrons appréciant la musique avant l’argent qu’elle produit. De son côté, Johnny Hallyday a répété son dégoût des financiers et des comptables gérant sa carrière sans aucun autre souci que la rentabilité immédiate. Bronfman pourra obtenir de ses filiales européennes des offres extraordinaires et difficilement égalables.

4.- Après ce départ, quel sera le sort de Pascal Nègre ? Celui qui est aujourd’hui l’ un des décideurs les plus puissants de l’industrie en France résistera-t-il à la vague négative que cette affaire fait déferler sur Universal, déjà accusée du succès de Star Académie ? Subira-t-il le sort de Tommy Mottola, obligé de quitter Sony grâce, notamment, à l’influence de Michael Jackson ? Il semble que son image, très ternie par ses déclarations sur le téléchargement, ne servira plus à Universal. On lui rendra son contrat, ce que beaucoup d’artistes amers verront comme un juste retour des choses.

Publié dans SHOW-BUSINESS

Commenter cet article

JH Attitude 02/08/2005 17:31

Pascal Nègre démission!!!