Le drame d`Elvis Fontaine

Publié le par Hubert Mansion

On imagine, et, du reste,  il suffit de s`informer, le malaise profond d`Elvis Presley quand, au milieu de sa carrière, il devait revêtir son costume d`Elvis, pour chanter Elvis, bouger Elvis, devenir Elvis.

Mais imagine-t-on ce que doit ressentir Martin Fontaine qui obtient aujourd'hui un immense succès en personnifiant Elvis ( 1 million de spectateurs à Québec) ? Comment entend-il les applaudissements ? Comment vit-il son incognito quand il se dépossède de son attirail-presley ? Comment envisage-t-il  son avenir d`artiste, alors qu`il n`est aujourd'hui célèbre que par ses talents d`imitateur ? Non que je veuille du tout le diminuer, ni qu'un imitateur ne soit pas un artiste, ni même qu`il soit moins vrai qu`Elvis.  Mais il sait que ce n`est pas lui qu`on applaudit, qu`il n'est qu`une sorte de mandataire d`un autre, et il faut qu`il s`en contente.

Il ne le fait pas et on le comprend. Martin Fontaine a annoncé qu`il cessait cette carrière d`un autre pour se consacrer à la sienne. Il ne semble pas que cette décision se concrétise et je le comprends. Car tout changera du jour au lendemain, évidemment. Comment reconstruire une notoriété individuelle, artistique, sans faire référence à son succès de clone ?  Il faudra interdire toute référence au passé, mais alors qui s`intéressera à lui ? Quelle télévision l`invitera sans le forcer à faire quelques vocalises sur Love Me Tender ? Martin Fontaine est une occasion presque scolaire pour comprendre le drame profond du show-business. 

Publié dans SHOW-BUSINESS

Commenter cet article