La règle des 10,000 heures

Publié le par Hubert Mansion


«Quelle est la part d'inspiration et la part de travail lors de la création d'une chanson?

-L’inspiration dure vingt minutes et le travail au moins quatre mois. L'inspiration se résume à quatre ou cinq phrases maîtresses qui arrivent par miracle dans un temps très court. Ensuite, l'idée que contiennent ces vers, il faut l’installer, la développer, l'expliquer, la mettre en perspective, la décorer.

Par exemple, «moi je n'étais rien et voilà qu'aujourd'hui / je suis le gardien du sommeil de ses nuits» sont des vers dictés par l’inspiration qui sont longtemps restés sans suite. Ils dormaient dans un cahier sans que je n'en fasse rien, sans que je ne trouve rien en faire. Il a fallu que je me concentre dessus pendant plusieurs semaines pour accoucher de «je l'aime à mourir» (extrait de l’entrevue de Francis Cabrel sur le programme de sa tournée canadienne).

En 1990, des psychologues de Berlin avaient divisé les violonistes d'une école en trois groupes. Le premier contenait de potentiels solistes internationaux, le deuxième, de «bons» violonistes et le troisième les moins bons. On posa alors la question à chacun des musiciens : «pendant toute votre carrière, depuis que vous avez choisi le filon, combien d'heures d'exercice avez-vous accumulées?».

Le temps de la maîtrise

La réponse fut extrêmement précise: les interprètes d’élite avaient chacun cumulé 10,000 heures d'exercice tandis que les autres groupes déclaraient n’avoir travaillé respectivement que 6.000 et 4.000 heures.

On compara alors les résultats avec ceux des pianistes et le même schéma apparut: à 20 ans, les meilleurs avaient cumulé 10,000 heures d'exercice.

Plus étonnant encore: dans les solistes de calibre international, aucun n’avait travaillé moins de 10,000 heures et, dans les moins bons, aucun n’avait atteint les 10,000 heures.

«En fait, les chercheurs se sont entendus sur ce qu'ils croient être le nombre magique d'une véritable expertise, 10,000 heures. L'idée qui émerge de ces études, c'est qu'il faut 10,000 heures d'entraînement pour atteindre le degré de maîtrise associée à une expertise de calibre mondial -- en quoi que ce soit, écrit le neurologue Daniel Levitin. Dans toutes les études menées sur des compositeurs, des basketteurs, des romanciers, des patineurs, des pianistes de concerts, des joueurs d'échecs, des criminels passés maîtres, et tout ce que vous voulez, ce nombre revient constamment.»

Et les génies?

Il semble que même les génies de la stature de Mozart soient soumis à cette règle. Car même si ce compositeur a commencé à écrire à l'âge de six ans, la première composition considérée comme un chef-d’œuvre par les musicologues n'a été créée qu'à 21 ans, soit 10 ans après la création du premier concerto. Il en est ainsi également pour les Beatles, Bill Gates et tant d’autres.

Ceci ne signifie pas, bien sûr, qu’en passant 3h par jour à une même activité pendant 10 ans, on puisse espérer devenir talentueux: mais qu’en ayant n’importe quel talent, on n’atteindra le niveau souhaitable qu’après 10 ans d’exercice.

 

Publié dans SHOW-BUSINESS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claudette Blackburn 30/08/2009 15:27

Bonjour, alors si je débute à 61ans pour arriver à obtenir la cheville de mon rêve, en travaillant ces 10,000 heures, j'aurai 71 ans. Ceci dit que je ne dois pas lâcher prise et toujours aspirer à ce rêve. J'aime ce principle et j'ai au moin un nombre attaché à mon acharnement.Merci pour ce beau travail de recherches qui nous fera comprendre le travail d'artistes et pourquoi on doit les supporter et non les crucifier quand les tempêtes arrivent sur eux.Aujourd'hui, je prends l'opportunité de remercier les artistes du monde de nous avoir garder en vie quand tout allait mal pour nous, nous les nombrilismes de la terre. Ces remerciements sont pour vous aujourd'hui. Vous le méritez.MerciClaudette BlackburnÉtudiante de l'ESBGrp. 150