En-core!

Publié le

 

«BRUXELLES Yannick Noah est resté cinq heures sur la scène de Forest National, à Bruxelles! C'était sans doute deux heures de trop. Le chanteur est tout simplement passé du sympathique au pathétique...

Mardi soir, juste avant de quitter la scène, Yannick Noah annonce qu'ici se termine le premier concert et qu'il revient dans dix minutes, avec ses musiciens, pour un second show avec des chansons qu'ils aiment, histoire de se (et de nous) faire plaisir. Le concept semble intéressant, et la plupart des spectateurs restent. Yannick et ses musiciens se relaient pour reprendre les tubes de Téléphone, Noir Désir, Seal, The Who, AC/DC, Oasis, Dutronc, les Rolling Stones, Lou Reed et même Jacques Brel, sans oublier Bob Marley, bien entendu. Noah fait un petit clin d'oeil à Annie Cordy en reprenant à plusieurs reprises La bonne du curé...

Mais les minutes défilent, il se fait tard et le public fatigué déserte la salle. Et c'est devant à peine 300 personnes que Noah et ses musiciens continuent leurs reprises de moins en moins énergiques et de plus en plus longues. Le chanteur, la personnalité élue préférée des Français, refuse de partir malgré l'heure avancée. À minuit et demi, les lumières se rallument, la sécurité s'impatiente. Yannick nargue tout le monde: "On paiera les heures supplémentaires!" et demande qu'on éteigne les lumières dans la salle. Devant la désobéissance des techniciens, il s'énerve, devient insultant, voire vulgaire. Après quelques gestes obscènes, devant un public peuplé de jeunes enfants, les techniciens obtempèrent et le show continue avec Mets ton doigt dans mon c...

Visiblement éméché, le chanteur ne quitte plus la scène, lançant des "Ta gueule!" à la sécurité venue lui demander de terminer le concert. Après les techniciens, ce sont les musiciens qui abandonnent l'artiste. Ils saluent et sortent de scène, l'air franchement désolé. Yannick terminera son concert, contraint et forcé, à 1:05hre du matin, sous le regard menaçant de la sécurité.»

La Dernière Heure, 3 avril 2008

Publié dans SHOW-BUSINESS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article