Fosse aux lionnes : un problème de degré

Publié le par Hubert Mansion

 

L'homme est un loup pour l'homme, mais qu'en est-il de la femme?   La Fosse aux Lionnes est un talk-show quotidien présenté par trois jeunes femmes dont deux ne se supportent pas, ce qui oblige la troisième complètement paniquée, à essayer de détendre l’atmosphère. L'idée centrale consiste à disserter entre femmes de l'actualité du jour, généralement avec une invitée.

Le show ne fonctionne pas: lesdites lionnes, ne voulant pas faire la même émission ni ne partageant les mêmes valeurs, attendent, dirait-on, la fin de l'émission pour en venir  réellement aux poings, le téléspectateur se demande d'où vient ce malaise qu'il ressent depuis une demi-heure,  et Radio-canada s'interroge sur la manière d'augmenter leur part de marché ou, à tout le moins, d'arrêter la dégringolade.

La solution est bien simple: il suffirait d’une légère modification chorégraphique.  Plutôt que de cacher les dissensions entre animatrices, il n'y aurait qu'à les laisser apparaître à leur vrai degré.  Plutôt que de faire un faux talk-show consensuel auquel personne ne croit, mettre en scène un fighting-show dans lequel toutes se donneraient à coeur joie.

L'émission prendrait ainsi une dimension précise, au lieu de cette sorte de compromis entre le journalisme et le spectacle qui ne satisfait les exigences ni de l'un ni de l'autre. Chacune des animatrices pourrait enfin donner l'ampleur à son caractère, au lieu de se réprimer constamment afin de ne pas passer pour la mauvaise, et la Fosse aux Lionnes trouverait une réelle personnalité: le show-des-filles-qui-ne-sont-jamais-d'accord.

Ce n'est donc pas, selon moi, la nature du talk-show qu'il faut remettre en question, c'est son degré : il n'est pas assez lui-même. On n'a pas été assez loin dans sa définition, au point que le titre de l'émission ne correspond en fait à rien du contenu.

Mais cette réorientation contient en elle-même toute la problématique des Lionnes : car il faudrait qu'elles se mettent d'accord sur le fait qu'elles ne s'entendent sur rien.  Ces dames en conviendraient-elles ?

Publié dans SHOW-BUSINESS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre Larue 11/01/2006 23:00

En effet cette émission ne lève pas du tout. Renée-Claude Brazeau joue toujours le rôle de juge de tout et de rien qui a une opinion sur tout. Elle est toujours aussi rapide sur la gachette.  Assez drôle pour quelqu'un qui a un passé qui pourrait porter à jugement...