PHOTO RÉALITÉ

Publié le par Hubert Mansion

La récente mésaventure du mannequin Kate Moss contient au moins deux éléments assez nouveaux pour les signaler.

Kate Moss, on le sait, a vu son contrat de modèle avec H&M  résilié pour non-respect d’une clause de bonne conduite habituellement insérée dans ce type de convention.

Kate Moss, connue de tous les milieux pour son comportement dit marginal, sa consommation de cocaïne (elle avait suivi une première cure de désintoxication en 1998) et ses liaisons  tapageuses, avait été engagée  pour ces raisons par diverses agences pour les campagnes H&M, Burberry's, Rimmel et Chanel.

Toutes ces marques profitaient ainsi de l’apparente authenticité destroy du mode de vie de Kate Moss,  donnant un supplément de rugosité au papier trop lisse des magazines et un goût rebelle à des plans de communication désincarnés.

Or voici qu’en septembre dernier, le journal Daily Mirror publie une photo du mannequin en pleine consommation de cocaïne. L’affaire fait scandale en Angleterre, les contrats sont résiliés et les campagnes annulées.

Il y aurait beaucoup à dire sur cette affaire, et notamment qu’on n’en comprendra plus les termes dans 5 ans, comme on ne pouvait imaginer, il y a 20 ans, qu’un grand parfumeur exploite volontairement l’image d’une femme notoirement connue comme cocaïnomane et épouse d’un héroïnomane.

Mais il me semble que l’indice d’un changement  plus fondamental encore est inscrit dans cette affaire : la photo litigieuse avait été prise avec un téléphone portable.

Aujourd’hui  n’importe qui peut prendre quelqu’un en photo, sans aucun risque de se faire prendre lui-même.  La vie privée se trouve ainsi, plus qu’elle ne l’a jamais été, mise en péril et transposable en film. Déjà on compte de plus en plus de propriétaires d’images hot, prises dans des bars, des discothèques, des toilettes, se ruer aux portes des rédactions pour vendre leurs clichés. Le téléphone transforme toute personne en reporter de sa propre vie, en espion de celle des autres et en petit commerçant de droits.

Mais aussi combien d’abus, combien d’extorsions et de manigances seront ainsi filmées, puis diffusées sur le net, reprises par la télévision, et dénoncées par tous ? Vraiment quelque chose de fondamental est en train de changer dans notre monde.

Publié dans SHOW-BUSINESS

Commenter cet article

mickaelo 25/10/2005 21:51

passez voir mon blog il y a tout les news clip et les buts de la ligue 1 http://mickaelo.bloxode.com laissez des comms merci